La Radio du Goût a aimé: « Auguste », une belle adresse parisienne

La Radio du Goût a aimé: « Auguste », une belle adresse parisienne

salle auguste

l’Auguste salle ©DR

Pourquoi « Auguste » en nom de baptême ?
Installé au 54 rue de Bourgogne, tout proche du célèbre musée ou Auguste Rodin a vécu et sculpté de grands chefs d’œuvre, le restaurant s’offre un clin d’œil à cet auguste artiste. L’hommage est aussi rendu à Auguste Escoffier, célèbre cuisinier dont Gaël Orieux, l’heureux Chef d’ « Auguste », suit discrètement les traces.
Gaël Orieux l’actuel propriétaire, a ouvert son restaurant en 2004. Il ne désemplit pas midi et soir. 1 étoile au Michelin obtenue en 2007 le comble de satisfaction et il n’en souhaite pas davantage. Exit la folie des grandeurs, pour ce personnage à l’égo modeste, simple, tranquille.
Dans ce quartier huppé chic du 7ème arrondissement de Paris, sa clientèle élégante et sage est plutot française. Nombreux ministères, administrations, Conseil Régional Ile de France s’affairent dans ce beau village de Varenne.
Cuisine excellente, libre, créative, sage, sans excentricité. et régalante.
Design chic et sobre du lieu, soulignant la mer, la plage couleur sable, et les ondes des vagues sur le sable. Reposant. Normal pour ce « Breton dans l’âme ».

ORIEUX Gaël chef Auguste Paris

Gaël Orieux ©DR

auguste art de la table

l’art de la table © auguste

Histoire de vous « mettre l’eau à la bouche »
… un Menu du Jour sans faire sombrer vos euros
37 euros au déjeuner. 2 entrées au choix, un plat de viande ou poisson, et 2 desserts au choix. La Carte, plus onéreuse, reste cependant accessible au déjeuner.
Ce « Breton dans l’âme » affectionne les crustacés mais aussi les légumes qu’il met en scène à chaque plat. Curieusement, sa cuisine estampillée « marine », s’exprime richement coté « viande ». Comme le détaille sa carte. Une particularité ? Gaël s’attache à faire redécouvrir les poissons moins nobles selon le marché du jour.
Au Menu ce déjeuner d’avril : Huîtres creuses « perles noires » de chez Cadoret servies fraîches avec quelques morceaux de poire acidulée, suivie d’une soupe de légumes à base de jeunes poireaux et asperges. Lotte et homard bleu de Bretagne, cuisiné à l’huile de crustacé, flan de fenouil. Un sorbet basilic accompagne une merveille de millefeuille au dessert.
Gaël prépare un livre de recettes de luxe, 450 pages, ses recettes à lui, ses créations propres, dont on attend la sortie avec impatience.
Sa Carte des Vins met à l’honneur les vins français

Vins français presque exclusivement sur cette belle carte avec une préférence exprimée pour les vins de la Vallée du Rhône. Un excellent Crozes-Hermitage vignoble Michel Chapoutier, élaboré en biodynamie, 100% syrah, régale les convives du jour.
Les vins sont également vendus au verre pour un prix unique de 10 à 11 euros, hors champagne.
Geneviève Guihard / mai 2016/  laradiodugout.fr
Restaurant « Auguste »
54 rue de Bourgogne. 75007 Paris
T : 01 45 51 61 09
Fermé samedi et dimanche