Quand les insectes protègent des tomates

Quand les insectes protègent des tomates

Ce ne sont pas des tomates de pleine terre. Mais la centaine de maraîchers qui appartiennent à la coopérative Savéol n’ont pas à « rougir » en général de leurs tomates cultivées en serre. Ils affirment que cela protège leur production des intempéries, des maladies et du stress. Et ils ont le bon goût de la faire disparaître des étals pendant l’hiver !

 

tomates en serre

tomates en serre ©savéol

Savéol : Une coopérative sur les terres de la pointe du Finistère dont le nom, la marque même créée en 1981, vous dit sûrement quelque chose : 3 Français sur 4 la connaissent. 250 hectares exploités pour produire des tomates donc (91 %) mais aussi des fraises (8 %) et un peu de salicorne et de concombres.

coeur de pigeon

tomates « cœur de pigeon » ©savéol

 

sachet saveol nature

la PBI ©savéol

encarsia formosa mini

encarsia formosa ©savéol

 

La coopérative Savéol appelle cela une année de rupture. La marque a lancé une gamme de tomates au packaging éco-responsable -SAVÉOL NATURE- et 0 pesticide. Prix conseillé : 2,99 €

Le packaging est en effet 100 % recyclable et ces tomates sont cultivées sous le regard bienveillant des insectes. Pas n’importe lesquels naturellement : des « insectes auxiliaires » qui protégent les cultures et permettent d’assurer la pollinisation des fleurs de tomates et de fraises. C’est ce qu’on appelle la Protection Biologique Intégrée (PBI).

Près de 100 millions d’insectes auxiliaires sont élevés, chaque année, dans la Ferme aux insectes. Autrement dit 6 500m2 à Guipavas, dans le Finistère. Les insectes auxiliaires, une punaise (le macrolophus) et une guêpe (l’encarsia formosa), protègent les cultures en luttant contre les nuisibles. La ferme se visite.

 

 

 

Le bourdon lui aussi constitue un fidèle allié dans la pollinisation. Savéol propose des ruches aux maraîchers de la coopérative dès les premières fleurs et tout au long de la saison.

Bourdon sur fleur mini

bourdon au travail ©savéol

Explications de Roseline Souriaux, responsable de l’élevage des insectes

petites tomates jaunes

petites tomates jaunes ©savéol

Le taux de notoriété de cette marque s’explique aussi par le nombre élevé de variétés de tomates que ses maraîchers produisent : 30. Des rouges, des jaunes, des vertes, des grosses ou des petites, des branchées…..

Pierre-Yves Jestin, le Président de la Coopérative au fonctionnement collégial, en cultive 3 à lui seul

 

JESTIN Pierre-Yves Président Savéol mini

Pierre-Yves Jestin ©IM/laradiodugout.fr

Une tomate n’apporte en moyenne que 16kcal pour 100g . Un précieux allié des apéros et du snacking. D’ailleurs pour les petits grignotages, Savéol propose des tomates lavées !

petites tomates
Isabelle Monrozier/ juillet 2016/ laradiodugout.fr