La Stratégie de la libellule

La-Strategie-de-la-libellule

« Un petit « dictionnaire » qui vous permettra, je l’espère, de vous créer de belles opportunités. » dit Thierry Marx en parlant de son nouveau livre de recettes pour réussir à surpasser les épreuves de l’existence..
Partant du principe que la vie, comme la cuisine, est un sport de combat, le chef doublement étoilé au Mandarin Oriental à Paris,
s’inspire de la libellule. Pas bébête, elle ne recule jamais mais change d’axe lorsqu’elle est confrontée à un ostacle. L’auteur développe tous les mots-clefs qui lui ont permis de construire et d’affiner sa philosophie. Des arts martiaux à l’entreprise, en passant par l’échec, la méditation ou la rigueur.

J’ai selectionné quelques définitions marxiennes:

ÉMOTION: Il faut mettre du temps entre nos émotions et nos actions. Combien d’erreurs funestes n’avons-nous pas commises en répondant trop vite à un SMS! (Du coup le chef se ménage chaque jour une sorte de plage de « décalage » même en brigade.)

ESCALIER: L’ascensseur social est une chimère, l’important c’est l’escalier que l’Etat doit entretenir en veillant notamment à ce que chaque citoyen puisse l’emprunter et en s’assurant d’une hauteur de marches accessible à tous. Cet escalier, bien sûr, c’est aussi le symbole de l’effort individuel…

FORMATION :L’éducation ne consiste pas à gaver mais à donner faim.

GESTE: Si tout le monde tend à définir la cuisine par ses recettes, pour moi elle est tout autre chose: elle est le domaine de prédilection de la maîtrise du geste (la coupe juste), du feu (l’intensité) et du temps (la cuisson).

RIRE: pour se fendre la poire Thierry Marx se refait « un petit Audiard » en citant ces répliques préférées:

« Un pigeon, c’est plus con qu’un dauphin, d’accord, mais ça vole »

« Je suis ancien combattant, militant socialiste et bistrot. C’est dire si dans ma vie, j’en ai entendu des conneries« .

Sans oublié Coluche:
« Dieu a dit: « Je partage en deux, les riches auront de la nourriture, les pauves de l’appétit »
« À la télé, ils disent tous les jours: « Y a trois millions de personnes qui veulent du travail’. C’est pas vrai: de l’argent suffirait… »
« De tous ceux qui n’ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. »

Et pour finir en beauté avec Desproges:
« Cinq fruits et légumes par jour, ils me font marrer…Moi, à la troisième pastèque, je cale« .
« Je ne bois jamais à outrance, je ne sais même pas où c’est« .

CQFD. C’est vrai qu’en ces temps jaunes de l’automne ça détend.

Thierry Bourgeon/décembre 2018/ laradiodugout.fr

La Stratégie de la libellule
Auteur: Thierry Marx
Éditeur: Cherche Midi
Parution: octobre 2018
Prix: 17 €
ISBN: 978-2-7491-5743-6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *