Les soupers d’un grand palace

24 février 2012

soupersAttention danger cet ouvrage peut entraîner une addiction à la contrepèterie. Pour être honnête je ne suis pas un fanatique de ce jeu littéraire mais après lecture de ce livre de 350 pages voilà que je vois des contrepèteries partout.
Le titre même est un exemple : Les soupers d’un grand palace (à vous de trouver). L’usage veut qu’on ne donne jamais la solution d’une contrepèterie, chacun devant la trouver lui-même. On dit qu’il faut être trois pour apprécier une contrepèterie : celui qui l’énonce, celui qui la comprend, et celui qui ne la comprend pas. Je me range dans cette troisième catégorie. Cela ne m’a pas empêché, croyez-moi, d’apprécier cette lecture à double sens, pour tous les amoureux de la bonnes chère/chair avec plus de 3000 contrepéteries très coquines, pour la plupart inédites.
Une vision friponne mais érudite de la vie de palace!

Joël Martin qui se plaît à définir le contrepet comme « l’art de décaler les sons que débite notre bouche » alimente depuis fin 1984 le célèbre Album de la Contesse du Canard Enchaîné. Son complice Marc Lagrange est chirurgien digestif, oenophile et contrepétologue devant l’Eternel. Kiro est dessinateur au Canard. Je vous recommande notamment son illustration des cailles au vieux Giscours qui méritent vraiment le détour.

Thierry Bourgeon. Février 2012.laradiodugout.fr 

Les soupers d’un grand palace et les vins qu’il a reçus
Auteurs: Joël Martin. Marc Lagrance. Illustrations: Kiro
Editeur: Albin Michel
Prix: 20€. 352 pages
Parution: Novembre 2011
ISBN: 978-2-226-23858-0


Poster un commentaire