Une marée blanche pour Monsieur Paul

Une marée blanche pour Monsieur Paul

Bony SIPA

©Bony/ SIPA

Des chefs par centaines pour les obsèques de Paul Bocuse en la cathédrale de Lyon, ce vendredi 26 janvier. Pas de costume pour rendre hommage au cuisinier, mais les tenues de travail de tous ceux qui l’admiraient.
Alain Ducasse, Joël Robuchon, Pierre et Michel Troisgros, Marc Veyrat, Anne-Sophie Pic, Guy Savoy, Pierre Gagnaire, Régis Marcon, Yannick Alléno, Michel Sarran, Philippe Etchebest, ou encore Daniel Boulud, arrivé de New York toutes et tous ont fait le déplacement pour un hommage. en blanc
Paul Bocuse Paul aurait « voulu une cérémonie simple » dans « la petite église de Collonges-au-Mont-D’Or », sa commune natale. Mais cela n’était pas possible en raison de l’affluence.
« La Saône, ta rivière chérie est en peine. Elle déborde de tristesse », a lancé Pierre Troisgros, son ami de toujours.
Le ministre Gérard Collomb ancien maire de Lyon et ami proche lui aussi, a conclu la cérémonie avec émotion : «Vous serez toujours vivant. Vivant dans nos cœurs, vivant dans nos esprits, vivants dans nos papilles, où il restera toujours la saveur de votre poularde aux morilles».

©AFP PHOTO / JEFF PACHOUD

La cérémonie s’est terminée par une haie d’honneur, accompagnée d’une salve d’applaudissements. De nombreux chefs ont touché le cercueil une dernière fois. À la sortie de la cathédrale, à midi, L’Hymne à l’amour d’Édith Piaf a raisonné fort sur le parvis. «Non, je ne regrette rien», comme aimait fredonner le chef étoilé, dont c’était la chanson préférée.

1200x768_chefs-carry-the-coffin-of-french-paul-bocuse-during-a-funeral-ceremony-at-the-saint-jean-cathedral

Paul Bocuse, vêtu de sa veste de cuisinier ornée de sa médaille de MOF, décrochée en 1961, sera ensuite inhumé dans le caveau familial au cimetière de Collonges, aux côtés de ses parents, lors d’une cérémonie réservée à 200 personnes.

janvier 2018/laradiodugout.fr