Quand Relais & Châteaux prône la « Gastronomie durable »

Quand Relais & Châteaux prône la « Gastronomie durable »

une assiette raisonnée © Les Maisons de Bricourt

une assiette raisonnée © Les Maisons de Bricourt

Du 30 novembre au 11 décembre aura lieu à Paris, la 21ème Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques.

Constat: un tiers des émissions de gaz à effet de serre proviennent de l’alimentation. Manger local, surtout végétal et des produits de saison, contribuera à réduire ce chiffre de près de 15%.

L’Association Relais & Châteaux trouve là l’occasion de mobiliser ses Membres adhérents pour mettre en avant leurs gestes quotidiens pour une gastronomie durable et saine.
Dans un communiqué elle souligne l’engagement des Propriétaires, Maîtres de Maison et Chefs à travers:
le tri des déchets, l’achat de matériaux performants, le respect des saisons, le choix de circuits courts ou les préparations végétales…

Quelques exemples sont donnés:

Sur la table d’Olivier Roellinger (Les Maisons de Bricourt ),les poissons sont issus de pêches locales, respectueuses de leur milieu ; les légumes sont récoltés dans le potager Maison ; les autres produits proviennent de l’agriculture biologique ou raisonnée et du commerce équitable…

Julien Dumas, chef de Lucas Carton , partenaire de l’association Bon pour le Climat, propose une préparation de son temps, innovante, végétale et respectueuse des ressources marines : un lieu jaune en crêpe de sarrasin et épinards aux agrumes.

Olivier Colin au Castel Clara cuisine un menu « vert » qui privilégie quotidiennement une pêche durable, une agriculture biologique ou raisonnée et une démarche locavore.

Au restaurant de l’Hôtel Crillon le Brave, chez Jérôme Blanchet, chacun des ingrédients servi parcourt au plus 40 km avant d’être dégusté.

La Maison des Chefs Régis et Jacques Marcon est certifiée Écolabel. Les chambres & suites sont aménagées sous terre, pour bénéficier d’une climatisation naturelle. Elles ont été construites à partir de matériaux respectueux de l’environnement, provenant majoritairement de la région. Eco-expérience totale jusque dans l’assiette du restaurant trois étoiles Michelin, qui magnifie le meilleur des produits locaux, au rythme des saisons et des cueillettes.

J’avoue que cela fait très promo mais reconnaissez que c’est bon à savoir!
A suivre…

Thierry Bourgeon. octobre 2015/laradiodugout.fr

PS: En 2014, l’Association présentait déjà à l’Unesco son Manifeste pour « rendre le Monde meilleur par la Table et l’Hospitalité ».