Le Sauternes menacé par le TGV

Le Sauternes menacé par le TGV

Ici le brouillard vaut de l'or!  ©sweetbordeaux

Ici le brouillard vaut de l'or! ©sweetbordeaux

TGV comme Tueur de Grands Vins
Le jeu de mot n’est peut être pas à prendre au second degré.
La SNCF et RFF ( Réseau ferré de France), avec la ligne à grande vitesse prévue au sud de Bordeaux, menaceraient le Sauternes. Ce ne sont pas les vignes qui sont directement concernées mais l’écosystème de cette région. La Ligne devrait couper la rivière Ciron en trois endroits avec trois viaducs et toucher près de trente de ses affluents. Or, le microclimat du Sauternais provient des eaux froides du Ciron et de la Garonne, provoquant des formations de brouillards fréquents pendant la période des vendanges. L’alternance des brouillards humides et de la chaleur des après-midi d’automne favorisent le développement du botrytis cinerea (pourriture noble) des raisins de Sauternes et Barsac. Ce microchampignon qui se développe sur la pellicule des raisins provoque une concentration naturelle des jus par évaporation de l’eau. C’est cette alchimie qui permet la fabrication de ces vins uniques au monde..

la pourriture noble emportée à grande vitesse? ©Thierry Bourgeon/laradiodugout.fr

la pourriture noble emportée à grande vitesse? ©Thierry Bourgeon/laradiodugout.fr

Dans le Sauternais, la levée de boucliers est totale.
Bérénice Lurton, du Château Climens, qui a présidé pendant cinq ans le Conseil des crus classés de Sauternes & Barsac classés en 1855, est très inquiète : « Nous voulons conserver notre écosystème en l’état. C’est grâce à lui que nous pouvons élever nos vins qui sont uniques dans un terroir ancestral« .
Dans un communiqué du 3 décembre, on peut lire : « En saccageant la vallée du Ciron et de ses affluents, on va trouer la forêt-galerie qui protège ces rivières du soleil, donc de la chaleur« .
« Le CIVB (Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux) a demandé à RFF des études d’impact complémentaires car «aujourd’hui rien n’existe quant à l’impact des travaux sur les Sauternes« , souligne son président, Bernard Farges.
«Nous appelons tous les défenseurs des vins liquoreux à faire part de leur mécontentement», a lancé Philippe Dejean, président de l’Union des vins liquoreux de Bordeaux. Ce groupement réunit onze AOC, dont la plus prestigieuse d’entre elles, celle de Sauternes et Barsac qui compte une trentaine de grands crus classés 1855 parmi lesquels le château d’Yquem.
Xavier Planty, le président de l’organisme de défense et de gestion de Sauternes, n’exclut pas de saisir la cour de justice européenne si ces projets étaient déclarés d’utilité publique.
De son côté, RFF, le porteur de projets, conteste vivement tout risque pour le vignoble de Sauternes. « Le franchissement du Ciron se fera à plusieurs kilomètres de ce vignoble et n’aura aucune incidence sur l’écoulement du Ciron« .
Voilà qui n’a semble-t-il pas convaincu les détracteurs du projet TGV. Le député PS de la Gironde, Gilles Savary, y voit «une opposition autrement plus représentative que celle du barrage de Sivens» dans le Tarn.

Thierry Bourgeon/ décembre 2014/laradiodugout.fr